Présentation/Forme

Article 13

INSTALLATION - SPECTACLE - DOCUMENTAIRE
Création 2012
Compagnie Carabosse & Teatro Linea de Sombra / France-Mexique

ARTICLE 13 est un témoignage documentaire et poétique, un mémorial en hommage aux milliers de migrants disparus. Il redonne visage humain, chair et identité, à ces anonymes perdus dans leur quête d'un monde soi-disant meilleur.

ARTICLE 13
est joué de nuit par 20 artistes, pour 2 000 spectateurs qui explorent librement les 5 000 m2 de scénographie.


ARTICLE 13 évoque la grande Histoire par les petites histoires.

Cette installation-spectacle-documentaire évolue progressivement et se transforme sans cesse.
Le mémorial matérialise l’ampleur du phénomène : données statistiques, économiques, géopolitiques, matérialisation des disparus, alignements d’objets, mélange d’art brut et d’art pauvre.
Les objets, volontairement sans valeur, ont une signification forte puisque les migrants portent sur eux les mêmes objets, quelle que soit leur provenance : des vêtements, des chaussures, un couvre-chef, un bidon d’eau, un petit sac, quelques vivres et effets personnels (photo, grigri, souvenir).

Au fil de cette installation habitée, surgissent des paroles, des bribes de vie, des récits d’êtres humains…

Nous rappelant que ces migrants, avant d’être des statistiques, ou un nombre de disparus dans les médias, ou encore de dangereux suspects…sont avant tout des êtres humains.


ARTICLE 13 dessine des Portraits.

Vont alors naître des sables du désert, du fond des mers, des containers, des trains d’atterrissage, mais aussi du fin fond de nos villes : ces visages, ces noms, ces histoires individuelles et familiales, ces parcours de vie et rêves de monde meilleur.


ARTICLE 13 prend la forme d’un vaste mémorial, qui se déploie dans la ville.

Il est habité par des individus et des constructions, réelles ou imaginaires, minuscules détails ou objets monumentaux.

A la nuit tombée, les spectateurs déambulent librement dans les différents espaces qui composent ce mémorial.

ARTICLE 13 est un vaste paysage qui évolue au fil du spectacle, de différentes manières.

Il y a la confrontation et jeu permanents entre lumière chaude et lumière froide, entre le vivant et l'inerte, entre la flamme symbole de mémoire et le feu symbole de lumière et de vie, mais aussi de chaleur, de soif, de brûlure et de mort.

... le soleil attire, mais certains se sont brûlés les ailes et même davantage...

> >